Des contes en partage

Échanges et correspondances entre écoles de France et de Madagascar, autour des contes traditionnels

dimanche 27 janvier 2013

Lettre des écoliers de Manambato à ceux de Bretteville sur Dives

Bonjour, vous la Normandie, depuis Manambato !

Nous allons vous parler d'abord de notre village.

Manambato est un joli village à côté du lac Rasoabe (prononcer Rasouabé), il y a beaucoup de touristes pendant les vacances.
Le lac communique avec le canal des Pangalanes et le lac Rasoamasay (Rasouamassaille). Le canal fait plus de 600 kilomètres.
Autrefois les crocodiles venaient pondre leurs œufs sur la plage, mais il n'y en a plus à Manambato maintenant.
Florencia et ses amies, au bord du lac

On cultive du riz, du manioc, du maïs, des patates douces, des poules et des zébus.

Il y a des pêcheurs (avec canne à pêche et avec filets) qui pêchent seulement dans le lac. La mer n'est pas très loin, séparée du lac par une langue de terre qui porte le village de Vavony (Vavoune). Ceux de Vavony vont pêcher en mer, mais pas ceux de Manambato.
On rassemble le filet après l'avoir traîné dans le lac

Le cochon est tabou près du lac : on ne l'élève pas, on n'en mange pas.
Il y a deux restaurants et hôtels pour touristes, et des gargotes.
On mange surtout du poisson grillé, avec du riz, et les touristes aussi
Notre école


C'est une école publique, à gauche de la route, avec 5 classes. Les enfants ont de 5 à 15 ans. On mange à la maison, il n'y a pas de cantine. On plante des fleurs et il y a un manguier dans la cour, qui a donné ses premières mangues cette année. Il y a 175 élèves en tout. Cette année, nous sommes 23 élèves de CM1 avec Mme Rose et 14 élèves de CM2 avec le directeur de l'école, M. Ernest.
La journée conte avec Mme Marcelline en mai

L'école n'est pas gratuite : nous payons un écolage (en plus du bois trois fois par semaine) qui sert à payer les professeurs.

La journée

On commence la classe à 7h30.
En arrivant, on se met en rang pour le lever du drapeau (on se relaie pour le monter) et on chante l'hymne national. On donne du bois de chauffe au maître (pour qu'il fasse sa cuisine), puis on rentre en classe.
On dit bonjour au professeur, on inscrit au tableau la date du jour, en français.
L'école s'arrête à 13h00.
Les matières : Malagasy (malgache), français, mathématiques, sciences, histoire et géographie. Les cours d'histoire et de malagasy sont en malgache, les autres cours sont en malgache à l'oral et en français à l'écrit.
Il y a deux récréations, on joue aux billes, au ballon (foot), au saut à la corde, au saut en hauteur, à cache-cache, on se raconte des histoires avec des petits cailloux qui jouent les personnages, et on se repose à l'ombre.
Après l'école, on aide les parents : vaisselle (filles et garçons), corvée de bois, puiser de l'eau dans les puits, pêche au filet, aide aux rizières ou pour faire du charbon, arrosage des fleurs.
Une des familles travaille à la culture de raventsara, une plante médicinale très utile. On aime se baigner dans le lac et conduire une pirogue.
Paulin aide souvent à faire la vaisselle, sa mère tient une gargote

Noël
Pour Noël, on est allés au temple (majorité de protestants) ou à l'église. Là-bas, on a eu des bonbons, on a fait la fête en dansant, on a lu la Bible.
Le temple a perdu son toit lors du cyclone de l'an dernier, ça n'empêche pas de faire la fête

Indiambolamena

Sophie et Johary sont venus en mai dernier avec Madame Marcelline, qui raconte des histoires à la radio. Félix et Zoé, leurs enfants, se sont joints à nous.
Chacun a raconté les histoires qu'il connaît :
-Dolphin a raconté Hilangorono, une légende d'Anivorano
-Johny Dera a raconté Olo maroanaka, le petit poucet et Rasokina, celle qui veut un mari qui ne crotte pas
-Paulin a raconté Voro sy papango, le petit oiseau et le milan
-Angelica a raconté l'histoire de l'ogre Trimobe
-Marie Isabelle a raconté Olomahidy, les avares qui s'isolent dans la forêt
-Gary Arnold a raconté Rabotity, l'histoire de qui est le plus fort et Rapiso sy Ravoalava, le concours du chat et du rat
-Cella Marcelline a raconté Olona roa ninamana, la femme partagée en trois et mélangée à un chien et un cochon
-Florencia a raconté Rafosa, le petit qui a des ulcères et sauve ses sœurs
-Sébastien a raconté Mividy loha sola, on a vendu une tête chauve
-Mme Marcelline a raconté plusieurs histoires dont Indiambolamena

On a voté pour chaque histoire et c'est Indiambolamena qui a été choisi.
Ensuite on a dessiné les personnages avec l'aide de Sophie et Johary. On a utilisé des boites de lait en carton, des crayons de couleur et de la peinture à l'eau.

On a reçu les livres le lendemain de Noël et on a relu l'histoire d'Indiambolamena tous ensemble.
Monsieur Ernest n'est pas là car c'est les vacances, mais les élèves qui sont maintenant au collège à Brickaville (à 18km) sont revenus à Manambato pour les fêtes.

Nous vous remercions pour les dessins, lettre, photos et les jeux que vous nous avez envoyé. Maîtresse Rose garde tout cela précieusement.

Nous n'avons pas de photo de classe mais vous avez pu nous voir dans le livre. Vous pouvez jouer à nous reconnaître sur la photo du livre !