Des contes en partage

Échanges et correspondances entre écoles de France et de Madagascar, autour des contes traditionnels

mardi 30 décembre 2014

Lettre des écoliers de Mahanoro à ceux de Verson


Bonjour à vous les Normands, depuis Androhomanasa !

Nous allons d'abord vous parler de notre village.

Androhomanasa est un joli village situé sur une langue de terre entre l'Océan indien d'un côté (grosses vagues, arrivée de cyclones) et le canal des Pangalanes de l'autre (eau douce et calme, sur laquelle on voyage en pirogue). Notre village se trouve juste à la sortie sud de Mahanoro, la ville que l'on rejoint en traversant un grand pont.

Le canal fait plus de 600 kilomètres. Il est relié au sud à la rivière Mangoro, si large que le bac met une heure à en traverser l'embouchure.
Autrefois les crocodiles étaient nombreux, mais il n'y en a plus beaucoup maintenant, et il n'attaquent pas les gens. Par contre il y a toujours des requins dans l'océan Indien.


Le bac (sorte de gros radeau) fait traverser le fleuve aux voitures.



Androhomanasa signifie « laver dans l'étang » car les gens de ce village autrefois allaient laver leur linge dans un étang des Pangalanes, à l'ouest des maisons.

Mahanoro signifie « qui guérit ». On raconte qu'autrefois, la reine est arrivée malade dans cette ville et les habitants l'ont amenée jusqu'à une source d'eau douce, proche du rivage, réputée pour ses pouvoirs de guérison. La reine retrouva la santé et elle donna son nom à Mahanoro.




On apprend à naviguer en pirogue dès qu'on peut se débrouiller,
et les zébus traversent à la nage.

 

Il y a des pêcheurs (avec canne à pêche, nasses et avec filets) qui pêchent soit dans le canal, soit dans la mer. 

On rassemble le filet après l'avoir traîné dans le canal.


Il y a peu de touristes à Mahanoro, et encore moins à Androhomanasa.
De Vatomandry, la ville plus au Nord, à Mahanoro, le canal des Pangalanes est obstrué par les jacinthes d'eau, donc les échanges se font par la route. Par contre, après Mahanoro, le trafic reprend sur les Pangalanes jusqu'à Manakara. On envoie des bananes, des noix de coco et des ananas sur de grandes pirogues en métal.
Le voyage peut prendre plusieurs jours, on dort comme on peut sur les grandes pirogues.

 
Il y a des fruits toute l'année, qu'on expédie par le canal ou par la route.
 
Les pirogues sont au cœur de notre vie.

 Notre école


 C'est une école publique, à gauche de la piste, avec 7 classes.
Les enfants ont de 6 à 14 ans. On mange à la maison, il n'y a pas de cantine.
Il y a 331 élèves en tout, et environ 3000 habitants sur la commune d'Androhomanasa.
Au début de l'année dernière, nous étions 34 élèves de CM1a avec Maîtresse Jeannine et 32 élèves de CM1b avec Monsieur Amédée, mais 55 ont participé au livre en juin. Mme Jeannine a depuis été mutée ailleurs, elle n'a pas été remplacée. L'école n'est pas gratuite : nous payons un écolage qui sert à payer les professeurs non titulaires.


La journée conte en juin



La journée d'école


On commence la classe à 8h00.
En arrivant le lundi, on se met en rang pour le lever du drapeau (on se relaie pour le monter) et on chante l'hymne national. On rentre en classe.
On dit bonjour au professeur, on inscrit au tableau la date du jour, en français.
Les matières : Malagasy (malgache), français, mathématiques, sciences, histoire et géographie. Les cours d'histoire et de malagasy sont en malgache, les autres cours sont en malgache à l'oral et en français à l'écrit.

Après l'école, on aide les parents : vaisselle (filles et garçons), corvée de bois, puiser de l'eau dans les puits, pêche au filet, piler le riz, laver le linge, cueillir des fruits.


On lave le linge au bord des Pangalanes
 
Takalo



Sophie, Johary, Marcelline, Félix et Zoé sont venus en juin dernier pour faire le livre avec nous.
Pour commencer, chacun a raconté les histoires qu'il connaît :

- Ozia a raconté Ramberana
- Fransia a raconté Tambolo
- Nantenaina a raconté Zazasombavery
- Sofia a raconté Faravavy nalaimbady
- Félix a raconté Lekozity
- Zoeline a raconté Faravavy
- Marcelline a raconté Takalo
- Arimalalamarine a raconté Ledidi
- Kapistran a raconté Lekelibitikalavasomotra
- Maurin a raconté Zaza kamboty
- Ziliana a raconté Ny akoho sy ny akanga
- Rôzila a raconté Zaza tina Narina
- Rolio a raconté Ranalahy sy Ranavavy
- Angelikô a raconté Kalovola
- Hasina a raconté Tanimbary
- Marianah a raconté Faravavy
- Chanyô a raconté Vola
- Marcelline a raconté Ramilaheloka 

On a voté en plusieurs tours, et on a choisi Takalo.
On a bien expliqué cette histoire, et on a découpé le récit en douze images.
On a fait la photo de groupe sur le sable.


Ensuite on a dessiné pendant une semaine les personnages avec l'aide de Sophie.
On a utilisé des boîtes en carton, des stylos, des crayons de couleur et de la peinture à l'eau.
A la fin de la semaine, on a visité le village pour vous envoyer des images.





Noël

Pour Noël, on est allés au temple ou à l'église. On a eu des bonbons, on a fait la fête, on a lu la Bible.











On a reçu les livres le samedi après Noël. On a d'abord découvert notre livre, Takalo, avec notre photo dedans, puis celui de Pimpernelle que vous avez fait. Ensuite on a lu l'histoire de Takalo tous ensemble, en malgache et en français, on a chanté la chanson, puis Sophie et Johary nous ont présenté vos courriers.
On a regardé l'exposition et les photos que vous avez envoyées, vos dessins, et on a répondu à vos questions.
Nos réponses sont ci-dessous, on est en train de préparer des questions pour vous. Pour les jeux de « qui est-ce », c'est un peu compliqué en français, donc on va d'abord traduire les indices en malgache.
Pour finir, on a remercié nos invités et on est rentrés chez nous avec les livres, car c'est encore les vacances ici.
 


Nos réponses à la classe de Maîtresse Loreleï :

Il n'y a pas l'électricité dans notre école.
On fête Noël, celui qui apporte des cadeaux c'est Dadabé Noely.
Il a amené des bonbons et on a aussi reçu vos livres.
Il n'y a pas de neige chez nous. Les élèves ont entre 6 et 14 ans.
On a tous déjà vu et mangé des requins.
On écrit sur le tableau avec de la craie, et nous avons des trousses.

Les animaux qu'il y a chez nous sont :
chien (kiva), oiseau (vorona), zébu (aombe), chat (piso), lémurien (maki), lapin (bitro), papillon (lalaika), cochon (kisoa), puces (parasy), pintade (akanga), caméléon (tanalahy), chèvre (bengy), souris (totozy), araignée (ala), moustique (moka), scolopendre (trambo), canard (ganagana), mouche (lalitra), martin, fourmi (vitsika), oie (gisa), serpent (bibilava), poisson (trondro), requin (atsantsa), grenouille (radaka), abeille (tantely), guêpe (fanenitra), lézard (atsantsatra), crocodile (voay), dindon (kolokolo).

On vend des piments au marché 
 
On conduit les zébus en passant par la plage






Nos réponses à la classe de Maîtresse Corinne :

Le matin, on mange :
riz, maïs, thé, pain, songe (saonjo), manioc.
On se lave avant de manger, on va à l'école à 8h, toujours à pied.
On marque la date au tableau en français.
Voici les punitions : se mettre à genoux au coin, se faire tirer les oreilles, faire l'aiguille de la montre, s'asseoir sur une chaise de vent.
Nos jeux : se poursuivre, jouer à chat (fanenjika), la marelle (sabaka), la corde à sauter, le saut en hauteur, le ballon.
On a une récréation de 10h à 10h30. Notre matériel : trousse, cahier, stylo, crayon, gomme, compas.
Il n'y a pas de cantine ; à la maison on mange du riz avec du poisson ou parfois : ravitoto (feuilles de manioc), petsay (feuilles bouillies), fruit à pain, manioc, poulet, crevettes, viande, saucisses.
Ce qu'on préfère : viande ou poisson frit.
Personne n'est jamais allé au cybercafé de Mahanoro mais il paraît qu'il y en a un.

Après l'école : on apprend nos leçons, on aide les parents, on mange, on fait la vaisselle, on va chercher de l'eau, on se repose, on va chercher et couper du bois, cueillir des fruits, piler le riz, laver le linge, on fait des devoirs à la maison.
Pour le goûter, on mange du riz. Les devoirs durent moins d'une heure. On regarde aussi la télé (il y a l'électricité dans le village) et on lit. On préfère lire et jouer plutôt que regarder la télé.
On se lave et on se brosse les dents le matin et le soir avant de se coucher. On se couche entre 19h et 20h30.

 Les crayons de couleur

Le salon pour la télé (une seule chaîne)

 Nos réponses à la classe de Maîtresse Caroline :

Actuellement à Androhomanasa, il fait 32°, et pour nous il fait déjà froid à 28°.
La plus grande ville de Madagascar, c'est Antananarivo.
On trouve à manger sur les marchés. Il y a deux grands marchés, mardi et samedi.
Dans notre classe il y a 55 élèves, filles et garçons. On travaille tous les jours sauf samedi et dimanche.
 
Nous n'avons pas de photo de classe mais vous avez pu nous voir dans le livre et dans le trombinoscope.
Comme nous étions très nombreux à participer, vous ne verrez que ceux d'entre-nous qui ont raconté une histoire.

Pour finir, voici quelques images de notre quotidien à Androhomanasa.
Merci d'avoir bien voulu partager une histoire de chez vous avec nous, et à la prochaine fois... Bonne année 2015 ! Veloma !